Bolsonaro: l’avortement en Argentine légalise la mort d’enfants avec le « consentement de l’État »

Mercredi matin, le Sénat argentin a approuvé la légalisation de l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse. Au Brésil, l’avortement est puni de trois ans de prison et n’est permis qu’en cas de viol, de danger pour la mère ou de grave malformation du foetus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *