Quand les vieux tubes deviennent « aussi rentables que le pétrole »

Cette semaine, la chanteuse américaine Taylor Swift a vu les droits de ses six premiers albums vendus à un fonds d’investissement sans qu’elle puisse intervenir. Pour certains investisseurs, les catalogues de chansons sont devenus une poule aux œufs d’or. Surtout avec les anciens tubes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *