Renault: l’accord sur la suppression de 2.500 postes d’ingénieurs et d’administratifs validé

CFE-CGC, le premier syndicat va signer l’accord de suppression de 2500 postes dans l’ingénierie et les services tertaires du constructeur automobile français. Au total, ce sont 4600 postes que Renault compte supprimer en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *